Articles
Worsleya procera
Publié le: 28 Janvier 2009 | Mis à jour: 28 Janvier 2009 | Nombre d'affichages: 6088

Pour cette première fiche, ce n’est pas une orchidée mais une « Amaryllidacée » mythique que nous vous proposons de découvrir.

 

L’ « Impératrice du Brésil » (ou « Amaryllis bleu ») nous vient de la Montagne des Orgues au Sud-Est du Brésil, où elle pousse dans des fissures rocheuses, en parfaite lithophyte. Ces quelques indications nous donnent les clés de sa culture, qui, d’après Junius des Brisay, spécialiste en bulbeuses et producteur de Worsleya, est moins compliquée que ce qui en a longtemps été dit.

 

Un climat de type tempéré chaud est recommandé, ainsi qu’une bonne hygrométrie.

L’éclairement devra être maximal (environ 35.000 lux), proche de ce qui est requis pour Rhyncholaelia digbyana, dont la culture est assez analogue.

Le substrat doit être drainant et légèrement acidifiant, c’est la raison pour laquelle on utilisera de la roche volcanique poreuse (ponce, pouzzolane…) mélangée à part égale avec de l’écorce de pin de petit ou moyen calibre.

L’arrosage doit être léger, et on laissera bien sécher le substrat avant d’arroser à nouveau. Pour la même raison, on conservera la plante dans un petit pot. C’est une fois les racines bien établies que la plante poussera au mieux, aussi, il est préférable de rempoter uniquement lorsque celle-ci est vraiment trop à l’étroit, et en évitant de déranger les racines.


Enfin, d’après plusieurs sources la plante semble mal supporter les hautes teneurs en sels minéraux, par conséquent on utilisera une eau douce et très peu d’engrais (moins de 100 PPM).

Où la trouver ?

 

We don’t introduce an orchid today, but an Amaryllid bulb of mythical status, known as “Empress of Brazil” or “Blue Amaryllis”.

 

It comes from Organ Mountains (Southeastern Brazil), where it grows as a lithophyte in rock crevices. These simple indications give us the key to its cultivation, which, according to Junius des Brisay, a specialist in bulbous plants and supplier of Worsleya, is not as difficult as some growers imagine.

 

 

A warm climate is advisable, along with good level of humidity.

 

Illumination should be maximal (about 35.000 lux) and close to required values for Rhyncholaelia digbyana, which has similar needs.

You have to use a well-drained medium, such as pumice, mixed 50/50 with chipped bark. Pot up in a rather small pot. Once the roots have established, then you know that the plant is going to be ok. Only repot when the plant is about to break it's pot, and then avoid root disturbance.

 

Water sparingly unless it’s very hot.

Finally, according to several sources, this plant does not like salts build-up, so you should use a soft water (rain, or reverse-osmosis) and less than 100 PPM of fertilizer.

 

 

 

 

 

 

                                 

Commentaires:

  1. Graphique | 18 Janvier 2012

    J'ai cliqué sur le lien vers le site http://www.tropicaltemptations.eu/ et il me semble que ce lien est brisé.

    Merci.

  2. Daiko | 5 Avril 2012

    Bonsoir,
    vous avez entièrement raison, je demande à Junius où l'on peut le joindre !

Vous n'avez pas la possibilité d'ajouter des commentaires
Derniers articles
Orchidée Diffusion (Commerce)
Publié: 24 Mars 2015
paphiopedilum canhii (Floraisons)
Publié: 28 Janvier 2012

paphiopedilum canhii
Promenaea stapelioides (Floraisons)
Publié: 2 Juin 2011

Promenaea stapelioides
Paphiopedilum hangianum (Floraisons)
Publié: 16 Mai 2011

Paphiopedilum hangianum
Paphiopedilum niveum (Floraisons)
Publié: 8 Mai 2011

Paphiopedilum niveum

Une visite au Naturospace de Honfleur (Balades)
Publié: 8 Mai 2011

Naturospace Honfleur